Articles avec le tag ‘extinction du cuivre’

postheadericon [MAJ 29/10] Palaiseau : l’extinction du cuivre en stand by

Orange tire un premier bilan de Palaiseau . 90% des logements sont désormais fibrés à Palaiseau et 75% de ses anciens clients ADSL passés à la fibre. Un chiffre satisfaisant quand on sait que dans la plupart des zones aujourd’hui fibrée, ce taux de transformation ne dépasse pas 10%. L’opérateur estime également que la fibre peut créer de la valeur pour les opérateurs. Il constate ainsi un fort appétit des utilisateurs pour les offres de sauvegarde en ligne (cloud) et la consommation de vidéo a la demande a triplé en un an. Au total, un quart des abonnés ont opté pour une offre « haut de gamme ». Une bonne nouvelle pour le secteur des télécoms en quête de nouveaux revenus mais qui reste atténuée par la faible mobilisation des  opérateurs concurrents qui n’étaient pas présents à la conférence de presse. Il a été confirmé du reste un report de l’extinction du cuivre – qui constitue tout l’intérêt du test palaisien – initialement fixée au 31 octobre 2013. Cette décision est liée à un accord de l’ensemble des opérateurs que l’Arcep travaille à obtenir.

Très attendue des collectivités locales, l’expérimentation d’extinction du cuivre de Palaiseau semble dans l’impasse. Coté déploiement FTTH, les travaux menés par Orange dans le cadre de sa DSP signée avec l’agglomération du plateau de Saclay avancent plutôt bien avec 70% des foyers raccordés par l’opérateur. La ville devrait ainsi être à 100% fibrée en 2014.
L’extinction programmée du cuivre semble en revanche avoir bien du mal à avancer. Cette expérimentation est pourtant seule à même de repérer les difficultés techniques et opérationnelles du basculement du cuivre vers la fibre, objectif indispensable au succès des projets FTTH des opérateurs comme des collectivités.

Selon des informations révélées par l’Express, la faute n’incombe pas à Orange mais à ses concurrents qui trainent des pieds pour prendre les mesures nécessaires et notamment mettre en place une offre fibre à destination des palaisiens. Or Orange ne peut pas contraindre les opérateurs à  interrompre la commercialisation de leurs offres ADSL avant un délai de cinq ans et doit  continuer à leur proposer une offre de gros. L’arrivée decVDSL2, autorisé depuis début octobre, contribuerait en outre à ce faible empressement des fournisseurs d’accès à concevoir une offre fibre. Du coup Orange aurait décidé de reporter la fermeture du réseau cuivre… sauf accord des parties.

L’Arcep et le ministère de l’économie numérique travaillent à une reprise du dialogue entre opérateurs, mais il est vrai que le contexte – lancement du VDSL2 et concurrence acharnée sur la 4G – n’est pas propice au dialogue…

TIC*