postheadericon Le canton de Genève promeut le vote par internet

Alors qu’en France beaucoup souhaiteraient que l’on interdise l’utilisation des machines à voter électronique pour les scrutins politiques, nos voisins Suisse préconisent le développement de la forme la plus contestée du vote électronique* : le vote par internet. Le canton de Genève a déjà expérimenté le vote par internet – un représentant de Genève avait présenté le système lors d’une journée AMGVF consacrée à ce sujet – mais à un moment où le vote électronique est de plus en plus contesté, le chancelier d’Etat, Robert Hensler persiste et signe. Dans un article intitulé « Le vote par Internet, la forme la plus sûre de vote à distance », le chancelier estime que « les machines à voter appartiennent déjà au passé ». Evoquant l’idée d’équiper son canton en machines, il poursuit « Combien de temps et d’efforts faudrait-il pour contrôler chaque machine avant chaque scrutin? Peut-on vraiment vérifier machine par machine que le logiciel installé enregistre correctement la volonté de l’électeur et compte les voix sans erreur? Combien de temps faudrait-il pour remédier aux problèmes rencontrés ici ou là? Et combien cela coûterait-il de réaliser l’ensemble de ces opérations? » Dans une démonstration que beaucoup contesteront, le chancelier estime, que la centralisation des votes sur une seule machine est davantage sécurisable et, qu’en définitive, « le secret, la transparence et le contrôle sont les mots-clés adéquats du vote par Internet ». Un discours qu’il serait bien hasardeux de tenir en France…

*Voir l’argumentation du Forum des droits sur l’Internet dans son rapport de 2003

Une réponse à to “Le canton de Genève promeut le vote par internet”

  • Vote électronique, nouvelles du front…

    Avec un peu de retard, voici quelques nouvelles (dans le désordre) sur le front du vote électronique. The Open Rights Group pointe les déficiences du vote électronique en Angleterre et en Écosse lors des élections de mai dernier. Michel Monette…..

TIC*