postheadericon TNT : un député propose de redéfinir les obligations de couverture

Le député du Cantal, Vincent Descoeur, a déposé une proposition de loi visant à introduire un seuil minimum de 500 habitants à partir duquel la couverture TNT doit être assurée par la diffusion numérique terrestre par voie hertzienne. Il propose aussi que la loi garantisse dans les départements où la couverture reste inférieure à 95 %, la numérisation de tous les sites analogiques desservant plus de 500 habitants. Enfin, il propose d’étendre le bénéfice du fonds d’aide à tous les foyers non desservis par la télévision numérique terrestre, en supprimant les conditions de ressources. Une proposition qui ne serait cependant pas dans l’air du temps. A l’occasion d’une consultation publique, CSA semble douter en effet de la possibilité de remplir tous les objectifs fixés par la le gouvernement : respecter l’échéance du 30 novembre 2011, couvrir de 95% de la population (91% par département), dégager des ressources pour accueillir 11 multiplex TNT + 2 pour la télévision mobile personnelle, ouvrir la voie à la haute définition… En cause : « certains paramètres qui avaient été sous-estimés lors des précédents débats, en particulier le potentiel de couverture des fréquences planifiées et l’impact des contraintes sur l’ingénierie des réseaux audiovisuels ». Aussi le CSA préparerait-il avec l’ANFR « des choix structurants » avec deux options : Se contenter de 7 multiplex tout en maintenant l’objectif de couverture de 95 % de la population ou alors maintenir 11 multiplex en « dégradant l’efficacité de la couverture de certains sites ». En d’autres termes, revoir les objectifs de couverture à la baisse, à moins que les collectivités n’acceptent de financer des réémetteurs… Voir l’article de d’Avizoom à ce sujet.

Une réponse à to “TNT : un député propose de redéfinir les obligations de couverture”

  • L’avenir de la TNT est bel est bien sa convergeance avec le Web 2.0 avec des sites tel que Dailymotion, Youtube, Picasa ou encore Wikipedia dont le grand public aurait accès via un décodeur type Netbox Video Futur le tout sans ordinateur. On pensait le Minitel assez simple. Mais là ça sera encore beaucoup plus simple et plus accessible de 7 à 77 ans.

    Il faut que la couverture nationale de la TNT s’accelère pour permettre l’accès de services interactives type VOD ou encore des sites du Web 2.0 formatés pour la TNT payante.

TIC*