postheadericon Administration électronique : réorganisation du pilotage en cours

La nomination de Thierry Mandon, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé de la Réforme de l’État et de la Simplification va sans doute relancer le chantier de l’administration électronique.  L’instance nationale partenariale (INP) – qui réunit ministères et représentants des collectivités pour discuter des sujets dématérialisation partagés  – devrait elle même évoluer pour passer de la simple concertation à une instance de pilotage de chantiers structurants comme l’archivage électronique, la dématérialisation dans le secteur de l’urbanisme ou encore la gestion de l’identité.

Il restera à déterminer l’articulation entre cette instance, pilotée pour le moment par le SGMAP et la future agence du numérique. Celle-ci, dont on parle depuis plus d’un an devrait en effet avoir dans son périmètre les réseaux THD, l’open data et « les usages » (mais on ne sait pas bien lesquels). Pour le moment, il est question de faire dépendre cette structure d’Axelle Lemaire et donc de Bercy. Plusieurs associations d’élus militent cependant pour la création d’un établissement public « neutre » à gouvernance partagée. On devrait en savoir plus d’ici les vacances d’été mais il est probable que les arbitrages budgétaires devrait aboutir à opter pour une structure « légère ».

Les commentaires sont fermés.

TIC*