postheadericon L’usage reste la clé de la confiance dans les services numériques

L’édition 2014 du Baromètre de la confiance de La Poste réalisé par TNS Sofres montre qu’internet fait partie du quotidien des français et que la transition vers le numérique ubiquitaire est largement entamée. Près d’un internaute sur deux se connecte ainsi à Internet depuis un appareil mobile et si le mail est toujours l’usage dominant, les réseaux sociaux sont en seconde position (68% ont un compte Facebook), avec plus de la moitié d’utilisateurs actifs. 90% des internautes achètent en ligne et y consultent leurs comptes bancaires. Plus d’un tiers utilisent une solution de stockage en ligne pour conserver des documents – photos (17), factures (14), documents administratifs voire des titres d’identité (7%) – avec une prédominance pour le webmail (55%), suivi par le cloud (44%).

Le sondage montre ensuite que le principal moteur de la confiance reste l’usage régulier des services. Si moins d’un quart des français font confiance aux réseaux sociaux le pourcentage monte par exemple à 36% pour les utilisateurs fréquents. Un différentiel observé aussi pour l’achat (79%/ 86%) et pour la plupart des usages : échanges entre particuliers, sites de recommandation, réalisation de virement… on notera cependant que cette règle entre utilisateur occasionnel/fréquent ne s’applique pas aux services publics en ligne…. qui inspirent confiance pour (seulement) 45% des sondés .

Enfin, sans surprise, la protection des données reste la principale préoccupation des français, source d’inquiétude pour plus de 80% des personnes interrogées. Si globalement les internautes « ubiquitaires » se sentent plus concernés par cette question, on notera qu’ils ne sont pas plus nombreux à bien maîtriser  les paramètres de confidentialité proposés par les différents services. La confiance ne dépend du reste que partiellement des options de sécurisation des données : la recommandation du service, la notoriété du site et enfin la bonne expérience d’usage… Parmi les piste d’amélioration, on notera que le recours à une certification des sites et la garantie sur d’un stockage des données en France sont bien accueilli par plus des deux tiers des sondés.

Les commentaires sont fermés.

TIC*