postheadericon La France adhère au Partenariat pour un gouvernement ouvert

Dans le cadre de la conférence sur l’open data organisée à Paris, Marylise Lebranchu a annoncé l’adhésion de la France au « partenariat pour un gouvernement ouvert » (Open Government Partnership, OGP). Initié par  huit pays fondateurs –  Brésil, Indonésie, Mexique, Norvège, Philippines, Afrique du Sud, Royaume-Uni et États-Unis - en 2011, ce projet OGP vise à corriger les dysfonctionnements de la démocratie représentative en plaçant la transparence et la participation des citoyens au cœur de son fonctionnement. OGP réunit d’ores et déjà une cinquantaine de pays signataires.

L’OGP désigne cinq « grands défis » auxquels les Etats doivent faire face :

  • L’amélioration des services publics (eau, électricité, santé, éducation…)
  • Le renforcement de l’intégrité publique (transparence, financements, liberté de la presse)
  • La gestion des ressources publiques dépenses publiques, ressources naturelles…)
  • La création de collectivités plus sûres (sécurité publique et privée, la gestion des menaces environnementales…)
  • La responsabilisation des entreprises (protection de l’environnement, protection des consommateur…)

Cette adhésion de la France à l’OGP sera accompagné d’un plan d’actions – parmi lesquelles le développement de l’open data – qui sera révélé en novembre prochain.

Les commentaires sont fermés.

TIC*