postheadericon OpenDataFrance œuvre à la généralisation de l’ouverture des données des collectivités

On compte désormais 43 collectivités engagées dans une politique d’ouverture de leurs données. Une démarche motivée par deux objectifs principaux : améliorer la transparence de leurs actions tout en contribuant à soutenir l’économie locale. Avec des résultats tangibles : une dizaine d’applications sont nées dans les territoires et un portail comme celui de Montpellier génère 4000 téléchargements mensuels. S’il est difficile de mesurer précisément l’impact économique de ces politiques, les « externalités positives » sont nombreuses : gain de temps, facilité à compiler les données, développement de l’économie sociale et solidaire…

Fondée en octobre dernier à Toulouse, OpenDataFrance* est née du souhait des collectivités les plus avancées de réfléchir ensemble à la valorisation des données publiques et sur la mutualisation des pratiques et des outils. En formant une association, présidée par un élu, OpenDataFrance est aussi un interlocuteur pour les pouvoirs publics (EtatLab, SGMAP) à même de mener un travail de lobbying.

L’association mène aujourd’hui des travaux dans plusieurs directions :

  • la normalisation des modèles de données, en particulier en matière de transports, domaine jugé prioritaire par les collectivités
  • l’accompagnement des collectivités souhaitant se lancer dans l’Open data
  • la mise en place d’actions communes de communication sur l’open data et la réutilisation des données publiques
  • des réflexions sur les moyens de favoriser l’accès du plus grand nombre au données (citoyens, chercheurs, start-up) tout en évitant les phénomènes de « cannibalisation » par des acteurs monopolistiques.
  • l’ouverture des données des grands opérateurs de services publics nationaux et l’évolution des contrats avec les délégataires de services publics pour faciliter l’accès des collectivités à ces données.

L’association propose des tarifs d’adhésion attractifs (400 à 800 euros selon la taille de la ville) pour permettre à toutes les collectivités de participer à son action. Elle propose l’accès à des groupes de travail, à différentes ressources( et à une veille qui est aussi publiée via Twitter (#OpenDataFrance / #Opendata) et cette page scoop-it .

Rappel des grands principes pour une démarche opendata réussie
- implication indispensable du DG et de l’exécutif
- prévoir une animation/ communication, poste qui représente l’essentiel du budget
- faire de la gratuité la règle, de la redevance l’exception
- choisir entre les deux licences les plus utilisées (ODBL ou ouverte)
- utiliser une plate-forme permettant le téléchargement et la visualisation des données (EtatLab propose une publication gratuite des données sur sa plateforme)

*Membres de l’association : Toulouse/ Toulouse Métropole ; Nantes Métropole/Nantes ; Rennes Métropole/,Rennes, Montpellier, CUB/ Bordeaux, Grand Lyon, Paris, région PACA ; CG Saône-et-Loire ; CG Gironde ; CG Loire Atlantique ;; Digne les Bains ; Brocas ; Balma. Bientôt rejoints par : Nice, l’AggloPau, Strasbourg, Angers, Loire Métropole, les régions Normandie et Île-de-France

Les commentaires sont fermés.

TIC*