postheadericon Des controverses numériques à partager avec les nouveaux élus

Le numérique crée t il de l’emploi ? Le « datamonde » source d’émancipation ou d’aliénation ? Tout le monde doit il apprendre à coder ? Internet détruit-il le lien social ? Le Big data crée t il plus de problèmes qu’il n’en résout ? Les compteurs intelligents sont-ils la voie royale vers une énergie verte ? La sécurité publique justifie-elle la surveillance systématique ?

Voici quelques unes des questions soulevées par la fondation internet nouvelle génération (FING) dans l’édition 2014-2015 de ses « controverses numériques », un cahier d’enjeux et de perspectives qui dresse un panorama des sujets auxquels la société (française) est ou va être confrontée. Un document d’une centaine de page coordonné par la FING avec la collaboration de plus de 400 participants issus de la recherche et de grandes écoles (Sciences-po, Telecom ParisTech, l’Ensad)

Les controverses sont représentées sous formes de cartographies organisant par grandes familles les principaux arguments et contre-arguments avec un panorama de la situation actuelle et ce qu’il pourrait advenir d’ici 10 à 20 ans. A chaque fois sont présentés la problématique, les principaux acteurs et des ressources documentaires pour aller plus loin dans le « controversarium ».

Un exercice tout à fait intéressant pour des questions qui sont hélas rarement abordés dans le débat public.

Exemple : Les efforts en matière de THD sont ils justifiés ?

La controverse s’articule autour de quatre questions : la technologie actuelle/ améliorée par la montée en débit  n’est elle pas suffisante ? L’argent public est il investi à bon escient ? La fibre optique doit-elle être prioritaire par rapport à d’autres infrastructures pour les territoires ? Les choix technique en matière d’architecture des réseaux sont-ils justifiés ? Cette controverse dresse ainsi un état des lieux des positions des acteurs (Arcep, RIP, acteurs des usages, Géants du Net…)… Est ensuite développée la question de la gouvernance des réseaux : projet de développement au-delà de l’infrastructure technique, rôle des acteurs publics, neutralité du Net, implication des utilisateurs… En quatre pages sont ainsi résumés l’ensemble des débats : un document à mettre en les mais de l’ensemble des nouveaux élus.

 

Les commentaires sont fermés.

TIC*