postheadericon Le .paris innove dans la gestion des noms de domaine

100 marques, start-ups, emblèmes et symboles de la capitale ont été autorisés le 21 février dernier à déposer leur nom de domaine avec la toute nouvelle extension géographique .paris. Parmi eux, la Tour Eiffel, la RATP, Aéroports de Paris ou encore la Géode le Grand palais et quelques amoureux de la capitale. Depuis 5 ans, la ville travaille sur ce dossier qui ouvre la possibilité pour la collectivité – aidée par deux partenaires techniques, l’ AFNIC (gestionnaire du .fr) et CORE – de délivrer des noms de domaine de premier niveau (TLD) et de contribuer ainsi au rayonnement numérique mondial de la capitale.

Ces 100 entités ont été choisies parmi 300 dossiers pour tester un dispositif dont l’ouverture au grand public est programmée pour la fin d’année. La ville a en effet voulu éviter la spéculation qu’induit la règle du « premier demandeur premier servi » qui prévaut pour la plupart des noms de domaine  (.com, .net…). Elle souhaite en particulier que l’ouverture se fasse dans le respect des droits de propriété intellectuelle tout en ouvrant la possibilité à tous les parisiens et fans de la capitale de pouvoir utiliser un nom en .paris moyennant quelques dizaines d’euros par an. Des recettes qui seront partagées entre les gestionnaires techniques, qui ont avancé les sommes liés au dépôt du dossier à l’Icann, et la ville.

La méthode utilisée par Paris est regardée de près par les promoteurs des autres TLD autorisés par l’ICANN – .alsace, .aquitaine, .corsica et .bzh – qui sont tout aussi soucieux de préserver de futurs cybersquattages.

Les commentaires sont fermés.

TIC*