postheadericon Rennes met ses EPN à l’heure de la fabrication numérique

La Ville de Rennes a décidé d’installer des imprimantes 3D et des kits de prototypage électronique dans les 11 espaces publics numériques des quartiers pour mettre les outils et méthodes de fabrication numérique à disposition de tous les publics. Ces outils vont désormais permettre aux personnes fréquentant les EPN de réaliser des modélisations 3D, de dessiner et faire des découpe 2D, d’utiliser une sorte de « lego » électronique pour construire des objets communicants. « Une première européenne » souligne la municipalité qui entend ainsi démocratiser le concept de FabLab en l’ouvrant à un vaste public. La ville finance les imprimantes (50K€), le déploiement et la formation des animateurs étant assuré par l’association BUG.

Cette association pilote d’ores et déjà le LabFab depuis 2012, hébergé par l’École européenne supérieure d’art de Bretagne (EESAB). Ouverts aux étudiant aussi bien qu’aux bricoleurs, ce lieu s’inscrit aussi dans la logique de la French Tech avec pour ambition de mettre à la portée de jeunes entrepreneurs des machines perfectionnées leur donnant la possibilité de créer des prototypes. Un concept qui est déjà une réalité pour ce jeune amputé d’une main qui a réussi à construire dans le cadre du LabFab une main artificielle très perfectionnée en réutilisant des briques libres récupérées sur Internet (Lire le récit de la success story de Bionico). Un projet qui est regardé par le monde entier en ouvrant la voie à des prothèses à bas prix (1000 dollars contre 30 à 60 000 dollars pour celles qui sont actuellement commercialisées) « téléchargeables » sur internet.

Fin 2013 le LabFab rennais a été labellisé par le gouvernement au même titre que 14 autres projets. Un label qui permet à l’association Bug de bénéficier d’une subvention de 200 000 euros pour développer ses actions en faveur de la fabrication numérique.

Les FabLabs davantage aidés par l’Etat ?
Selon l’AFP citée par La gazette, le Premier ministre a chargé le 27 février 2014 Fleur Pellerin, ministre déléguée à l’Économie numérique, de préparer un plan avant l’été pour renforcer les Fab Labs. La Banque Publique d’Investissement pourrait consacrer à ces démarches fondées sur l’innovation technologique et sociale un fonds d’environ 40 M d’€.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

TIC*