postheadericon French Tech, Mayors Challenge : les métropoles françaises mobilisées sur le numérique

Les sujets numériques ont mobilisé les grandes villes ces dernières semaines. Environ une vingtaine de villes parmi lesquelles Bordeaux, Brest et Rennes, Caen, Lyon, Marseille et Aix, Montpellier, Nantes, Nice et Cannes, Strasbourg et Mulhouse, Toulouse (…°) ont ainsi exprimé leur intérêt pour le label French Tech, dont bénéficieront les écosystèmes numériques les plus dynamiques. Actuellement en phase de constitution de leurs dossiers, elles multiplient les appels à la mobilisation des entrepreneurs du numérique, par des actions locales mais aussi une intense activité sur les réseaux sociaux (voir le hashtag #FrenchTech sur Twitter par exemple).

Parallèlement, 13 métropoles ont postulé au concours Mayors Challenge 2013-2014 qui vise à récompenser les villes ayant développé des solutions innovantes pour répondre aux enjeux des métropoles. Amiens, Boulogne-Billancourt, Brest, Caen, Grenoble, Lyon, Montpellier, Mulhouse, Nantes, Paris, Rennes, Saint-Etienne et Toulouse ont en effet répondu à l’appel à projets lancé par la fondation Bloomberg Philanthropies, en septembre dernier. Au total 155 villes européennes représentant 29 pays sont en compétition. Un jury composé de 12 personnes, issus de divers pays européens, les quatre villes suivantes bénéficiant d’une enveloppe d’1 million d’euros chacune. L’an dernier ce concours, ouvert alors aux uniquement aux villes américaines avait récompensé Providence, RI (1) Chicago, IL, Philadelphia, PA, Houston, TX, Santa Monica, CA

Les gagnants seront révélés fin 2014, la labellisation des French Tech s’effectuant pour sa part au fil de l’eau.

Les commentaires sont fermés.

TIC*