postheadericon Calculateur, carte multi-transports : dernières avancées en matière de multimodalité

L’Agence pour l’information multimodale et la billettique a récemment dévoilé les avancées de son calculateur d’itinéraire qui doit être opérationnel en 2015. Son objectif : proposer un calculateur d’itinéraire exhaustif afin de favoriser les arbitrages des utilisateurs vers des modes de déplacements plus écologiques et/ou intégrant les combinaisons astucieuses (train+vélo, voiture+tram….).

Cette application doit en effet doit permettre aux utilisateurs de trouver des itinéraires porte à porte utilisant plusieurs modes de transports : train, autocar, métro, tramway, bus, vélo, covoiturage et même avion ou taxi. Et ce dans toutes la France ! Un projet particulièrement ambitieux qui n’est pour le moment qu’en phase de préfiguration : L’appel d’offre pour choisir la SSII ou le consortium qui développera l’application doit être lancé fin 2014 ou début 215. Il s’agit surtout de convaincre l’ensemble des autorités organisatrices de transports, les principaux opérateurs (RATP, SNCF…) et les autres acteurs de la mobilité (gestionnaires de parking, sociétés de taxi…) de fournir leurs données.

Coté grandes villes, on soulignera que ce projet est en phase avec leur politique en matière d’open data. L’ouverture des données liées à la mobilité a été identifiée par les collectivités comme un domaine prioritaire et de nombreuses applications mobiles – publiques ou privées, nationales ou locales, thématiques ou généralistes – utilisent d’ores et déjà leurs données. Elles ont désormais pour objectif de convaincre leurs délégataires de services publics liés à la mobilité d’en faire de même et soutiennent le projet du gouvernement de leur en faire obligation.

Au delà de l’information, les villes proposent désormais des solutions de transport multimodales avec une offre toujours plus large. Dernière en date, Strasbourg qui vient de sortir son « Pass Mobilité ». Les Strasbourgeois vont pouvoir en effet disposer d’une seule et unique carte sans contact pour utiliser les bus, les tramways, les vélos en libre-service mais aussi les voitures en autopartage,  les parkings relais et les parcs à vélos. Caen, Bordeaux, Lyon, Montpellier, Nice, Rennes, Toulouse ont développé ou travaillent sur des projets similaires, notamment dans le cadre des villes NFC avec pour objectif de faire du smartphone un outil au service de l’information ET de la billettique multimodale (projet du reste mené avec l’AFIMB).

Débat national sur l’open data dans les transports

Le 11 février dernier, le ministre des transports Frédéric Cuvillier a annoncé le lancement du débat national sur l’ouverture des données publiques (open data) dans le domaine des transports. Il s’agira en particulier d’aborder la maîtrise des risques liés à l’ouverture des données transport, parmi lesquels le risque de création de situations monopolistiques (cf. Google). Les recommandations seront remises en octobre 2014. Ce débat est animé par Francis Jutand, membre du conseil national du numérique.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

TIC*