postheadericon La fibre jusqu’à la box en débat

L’Arcep a lancé une consultation sur le e FttDP ou Fiber to the distribution point. Derrière ce vocable technique, une question : jusqu’où la fibre optique doit elle aller ? Car les derniers mètres – qui vont du point d’arrivée de la fibre dans l’immeuble à la box du fournisseur d’accès- coûtent chers : nécessité d’un accord des propriétaires, d’une prise de rendez vous, déplacement d’un technicien, contraintes liées à une configuration des lieux éminemment variable… D’où l’idée d’arrêter la fibre à proximité des logements et d’utiliser le câblage cuivre existant pour les derniers mètres en utilisant les nouvelles technologies disponibles comme le GFast (un VDSL2 amélioré). De quoi simplifier considérablement le raccordement de logements aujourd’hui « raccordables sur demande » selon la terminologie des opérateurs et en particulier les zones pavillonnaires. Une évolution qui se traduirait cependant par une entorse à la règle de la fibre à domicile (en zone dense) vantée pour son potentiel d’usages quasi illimité (évolutivité, débits symétriques, etc…). En outre les technologies alternatives qui utilisent parfois des procédés propriétaires pourrait peser sur la concurrence…

L’Arcep a auditionné ces derniers mois les principaux acteurs concernés et en particulier les équipementiers proposant des solutions. Elle ouvre aujourd’hui le débat avec une consultation ouverte jusqu’au 28 avril. Les contributeurs sont invités à se prononcer sur la maturité des technologies, l’architecture des réseaux et une éventuelle limitation dans l’usage de ces technologies.

Les commentaires sont fermés.

TIC*