postheadericon L’éducation au numérique, grande cause nationale 2014

Désormais indispensable pour une majorité de français, le numérique reste ignoré par un quart de la population et un tiers des PME. Au-delà des outils, il s’agit d’insuffler à l’ensemble des français une véritable culture du numérique – une « litteracy » du numérique diront les anglo-saxons – appréhendant les enjeux de la révolution numérique dans ses dimensions technologiques, économiques, sociales mais aussi juridiques avec en particulier la sécurité sur internet et la protection des données personnelles.

Pour défendre cette cause, un collectif de 50 acteurs publics et privés se sont réunis pour donner une visibilité nationale au sujet. Un collectif qui propose cinq initiatives

  • Des événements : un concours sera lancé le 11 février pour récompenser les meilleures initiatives locales en matière de sensibilisation aux enjeux du numérique.Un colloque est prévu à Paris au printemps
  • L’ouverture d’un portail de ressources comportant des tutoriels, un recueil de bonnes pratiques, des tests d’autoévaluation et un annuaire des lieux dédiés à l’éducation au numérique.
  • La création de kits pédagogiques dédiés aux jeunes enfants (6-8 ans et 9-12 ans) pour les aider à développer leur créativité et leur donner les rudiments d’une culture juridique, éthique, informatique et scientifique.
  • La réalisation par France Télévision d’une mini série d’une douzaine d’épisodes consacrée à l’omniprésence du numérique dans la vie quotidienne et la nécessité pour les individus d’en comprendre les clés et de les maîtriser.
  • La création de kits dédiés aux entreprises pour mesurer leur degré de maturité numérique et leur proposer des ressources adaptées à leurs problématiques.

Des initiatives que les collectivités locales, via leurs espaces publics numériques et leurs actions dans le domaine scolaire et auprès des PME, sont invitées à relayer. Elles pourront également faire labelliser leurs propres actions dans le cadre du concours prochainement lancé.

Pour en savoir plus :  la page Facebook, le fil Twitter et le site internet dédié à l’événement.

Les commentaires sont fermés.

TIC*