postheadericon Trois FabLabs soutenus par des grandes villes labellisés

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif et Fleur Pellerin, ministre déléguée à l’économie numérique ont révélé les résultats de l’appel à projets sur les FabLabs. Les projets de Rennes/Rennes Métropole (Labfab) de Toulouse Métropole (Artilec) et de l’agglomération d’Orléans (Fablab Orléans) font partie des 14 lauréats, choisis parmi 154 dossiers.

Les fabLabs sont des ateliers de fabrication numérique pour fabriquer toute sorte d’objets à l’aide de machines-outils pilotées par ordinateur telles que les découpes laser, les fraiseuses numériques ou encore les imprimantes 3D. Au-delà de la mise à disposition d’outils pour tous les bricoleurs, les FabLabs visent à rassembler ingénieurs, chercheurs, techniciens, étudiants, créateurs et chefs d’entreprises, pour impulser de nouvelles méthodes de travail basées sur l’interdisciplinarité et le « design thinking ». La fabrication numérique collaborative permet ainsi de personnaliser des objets, d’offrir un service de prototypage, de réhabiliter les petites séries voire les pièces uniques. Comme l’ont souligné les ministres le développement de FabLabs n’est pas anecdotique c’est « un mouvement mondial, celui de la transformation numérique, celui de l’innovation, celui des makers, qui va remettre en cause les schémas traditionnels de l’industrie ».

Pour les collectivités locales engagées dans ces projets, le FabLab s’inscrit dans le prolongement de leur technopole (Orléans) de leur espace public numérique ou Cantine numérique (Rennes, Toulouse), et plus généralement, dans leur politique de développement de l’innovation. Ces FabLabs pourraient ainsi devenir le lieu d’émergence des « French Tech », les champions de l’économie numérique que le gouvernement entend promouvoir.

Les commentaires sont fermés.

TIC*