postheadericon Mission extinction du cuivre : pas de rapport avant fin 2014

A l’occasion du dernier Graco, Paul Champsaur est intervenu pour faire un point d’étape sur la mission relative à la transition du réseau de cuivre vers les réseaux en fibre optique que lui a confié le gouvernement. Si l’objectif de réseaux télécoms100% fibre optique ne fait pas débat, deux options s’opposent pour atteindre cet objectif. Il y a d’un cote, ceux qui voudraient que l’Etat fixe une date d’extinction du cuivre en arguant que cette échéance encouragerait à l’investissement dans les FTTH, permettrait un basculement planifié des abonnés et éviterait les doublons sur la maintenance. Les autres souhaitent avant tout que la fibre fasse ses preuves et s’impose « naturellement ».

Sans prendre partie sur l’une ou l’autre option, l’ancien président de l’Arcep s’est contenté de poser les paramètres de l’équation  :

  • Au niveau technique, de nombreux produits et services utilisent le réseau cuivre sans qu’il existe toujours d’équivalent fonctionnant avec la fibre : téléalarmes, alarmes d’ascenseurs, systèmes de télé-relève, etc. Certaines entreprises auront aussi à changer d’automutateur téléphonique et parfois à reconfigurer leur système d’information
  • Au niveau juridique, la principale question porte sur la propriété du réseau et par voie de conséquence sa valorisation
  • la transition vers le tout fibre demande un important effort de formation de la totalité de la filière télécoms/installateurs
  • Enfin, le rapporteur souligne qu’aujourd’hui le marché des services utilisant le cuivre reste dynamique et générateur de revenus pour les opérateurs.

Paul Champsaur a annoncé qu’un rapport intermédiaire serait prochainement publié, le rapport définitif étant programmé pour fin 2014.

Les commentaires sont fermés.

TIC*