postheadericon Petits immeubles : L’Arcep fait ses propositions pour le chainon manquant du FTTH

Attendu depuis plus de 4 ans, le déploiement de la fibre optique dans les petits immeubles va enfin avoir son cadre réglementaire. L’Arcep a en effet mis en consultation jusqu’au 15 décembre un projet de recommandation sur les modalités d’accès aux lignes FttH pour les immeubles de moins de 12 logements (ou locaux à usage professionnel). Plus de 1,5 million de logements sont concernés par cette décision qui doit permettre d’éviter le déploiement par « tâche » observé dans les grandes agglomérations. L’Autorité recommande, « sauf cas particuliers, d’installer des points de mutualisation mono-fibre de 100 lignes pour les immeubles de moins de 12 logements ou locaux à usage professionnel des zones très denses, en dehors des poches de basse densité ». Elle préconise aussi « une consultation préalable des acteurs concernés  » et en particulier des  collectivités territoriales « afin d’éviter la multiplication inutile d’armoires de rue ».

Parallèlement, « Objectif fibre » qui réunit les acteurs de la fibre – installateurs, opérateurs et représentant de l’Etat (Arcep, Cete)… – a publié un guide pratique sur le raccordement des maisons individuelles neuves au réseau en fibre optique FttH. Un guide qui vise à inciter notamment les villes à anticiper le raccordement FttH des nouvelles zones pavillonnaires car l’obligation réglementaire de pré-câblage en fibre optique ne porte en effet que sur les immeubles neufs. Ce dernier guide pourrait notamment contribuer à raccorder en 100% fibre à domicile les nouvelles maisons individuelles et éviter des frais de raccordement trop onéreux pour les particuliers. Car les frais de raccordement des pavillons individuels  constituent l’un des principaux freins au déploiement du FTTH dans les zones pavillonnaires.

Les commentaires sont fermés.

TIC*