postheadericon VDSL2 entre en phase de déploiement

Depuis le 1er octobre, le VDSL2 peut être proposé par les opérateurs sur l’ensemble du territoire. Dans un tchat, l’Arcep a fait le point sur cette technologie. Voici ce qu’on en retiendra :

- Seules les lignes en distribution directe (raccordées au NRA) sont concernées, soit 20% des lignes. L’abonné doit se situer à moins de 1km du NRA pour bénéficier pleinement de VDSL2 et au total environ 16% des abonnés devraient bénéficier d’un débit supérieur quand les FAI auront équipé les répartiteurs.

- VDSL2 peut être déployé partout, y compris dans les zones concernées par des opérations de montée en débit et dans les zone denses concernées par un déploiement FTTH.

- Les débits théoriques sont de 100 Mbits mais comme l’Arcep l’a vertement rappelé à Free dans un communiqué, ce sont des débits théoriques. Dans les faits on s’attend à des débits compris entre 50 et 80 Mbit/s descendants avec des inégalités très fortes entre abonnés.

- Pour bénéficier du VDSL2, le répartiteur doit être modifié et les abonnés doivent être raccordés à une box compatible.

Une signalétique sur les débits

Face à la floraison de sigles peu clairs (ADSL2+, VDSL, FTTH, FTTLA…) et à des opérateurs un peu trop prompt à parler de « très » haut débit, l’Avicca a proposé récemment une signalétique sur la qualité des débits inspiré de celle sur la consommation énergétique.

Les commentaires sont fermés.

TIC*