postheadericon Des auditions sur les smarts grids le 4 juin à l’AMGVF

Dans le cadre d’un groupe de travail sur la ville intelligente et du partenariat de l’association avec les Interconnectés, l’AMGVF organise une première série d’auditions sur les smart grids le 4 juin prochain. A un moment où les expériences se multiplient (Issy-les-Moulineaux, Lyon-confluence, Montpellier….) et où se tient le débat sur la transition énergétique il a paru utile de faire le point sur ce sujet. On rappellera que le principe des smart grids est de faire converger réseaux de télécommunications et réseaux électriques pour injecter de « l’intelligence » sur l’ensemble du réseau, du consommateur au producteur. L’objectif est en effet d’optimiser production et consommation, d’intégrer à les micro-installations (solaire, éoliennes…) et de faciliter stockage et destockage de l’énergie pour que, par exemple, les régions excédentaires en énergie solaire puissent en faire bénéficier les régions septentrionales. Un vaste projet – Jeremy Rifkin, grand théoricien des smartgrids, estime qu’il s’agit de la 4eme révolution industrielle – qui mobilise industriels, distributeurs, start-up mais aussi les collectivités territoriales. Ces auditions* permettront de mieux connaitre les enjeux des smartgrids pour les collectivités et d’avoir un retour sur les expériences les plus significatives.

*Accès strictement réservés aux membres de l’AMGVF, inscription et programme détaillé auprès de Caroline Porot (c.porot (at) grandesvilles.org) chargée des relations institutionnelles à l’AMGVF

Les commentaires sont fermés.

TIC*