postheadericon Compteurs communicants : la CNIL s’inquiète des risques pour la vie privée

Une délibération de la CNIL datant du 15 novembre 2012 a été publiée au Journal Officiel du 18 janvier fait plusieurs recommandations sur la mise en oeuvre des compteurs communicants Linky pour protéger la vie privée des usagers .

La CNIL rappelle que les compteurs Linky devraient permettre de « faciliter et de fiabiliser la facturation des abonnés et aux distributeurs « de réaliser, de manière automatique,certaines opérations techniques à distance, comme la coupure ou le changement de puissance du compteur ».
Des avancées qui passent par la collecte de nombreuses données : qualité de l’alimentation électrique fournie, index de consommation et courbe de charge, une donnée « nouvelle » fournissant une connaissance plus précise de la consommation des ménages et à même de générer la fourniture de nouveaux services (bilan énergétique). Cette donnée apparait pour la CNIL particulièrement sensible car elle peut permettre de « déduire de très nombreuses informations relatives à la vie privée des personnes concernées ». Sont cités à titre d’exemple les heures de lever et de coucher, les heures ou périodes d’absence, ou encore, sous certaines conditions, le volume d’eau chaude consommée par jour, le nombre de personnes présentes dans le logement, etc.

Partant de ce constat la CNIL insiste sur la nécessaire sécurité des compteurs* et fait plusieurs recommandations. Elle estime ainsi que la courbe de charge ne peut être collectée qu’avec le consentement « libre, éclairé et spécifique » de l’abonné et « lorsque des problèmes d’alimentation ont effectivement été détectés ». Les données afférentes ne doivent être conservée que le temps nécessaires aux finalités pour lesquelles elle est collectée. Elle insiste enfin sur la nécessité d’un réglage par défaut des compteurs très protecteur et sur la limitation du nombre de destinataires des données.

* Comme toute machines, ceux-ci sont piratables, le Linky allemand a du reste déjà été piraté

Les commentaires sont fermés.

TIC*