postheadericon L’extinction du cuivre testée à Palaiseau

Annoncé voici quelques semaines par Fleur Pellerin, ministre à l’Économie numérique, le projet pilote d’extinction du cuivre au profit de la fibre optique sera testé – c’est une première en France – à Palaiseau en région parisienne. Cette ville de 30 000 habitants, qui comporte 4.500 pavillons et un bon millier d’artisans et entreprises, a été choisie par Orange, opérateur qui s’est positionné pour fibrer cette commune dans le cadre de l’AMII. L’infrastructure FTTH devrait être achevée de déployer d’ici fin 2013, date à laquelle Orange arrêtera de commercialiser ses offres cuivre.

Les habitants ne seront pas obligé de migrer à la fibre mais seront incités à le faire mais la mauvaise qualité de l’ADSL observée sur une partie de la commune (30% des abonnés ont en moyenne 2 Mbps à comparer aux 100 Mbps autorisés par la fibre) devrait faciliter la tâche de l’opérateur dans cette commune connue pour accueillir de nombreux cadres et ingénieurs travaillant sur le plateau de Saclay. Cette expérience est très attendue de l’ensemble des acteurs du très haut débit. Elle devrait en effet permettre de voir concrètement comment accélérer l’adoption de la fibre par les particuliers et copropriétés, d’affiner son modèle technico-économique du basculement avant son éventuelle extension au plan national et de dresser des pistes pour bâtir un « service universel de la fibre », contrepartie indispensable à l’arrêt du cuivre.

Les commentaires sont fermés.

TIC*