postheadericon Fleur Pellerin dévoilera la stratégie gouvernementale sur le numérique en février 2013

Le 10 octobre, Fleur Pellerin, ministre chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, a présenté en conseil des ministres une communication sur la stratégie du gouvernement pour le numérique. La ministre a réaffirmé la volonté du gouvernement d’assurer une « couverture intégrale du territoire en très haut débit » et de « permettre à tous les citoyens, quels que soient leur âge, leur parcours et leur lieu de vie, d’accéder aux possibilités offertes par les technologies numériques. » Le gouvernement entend aussi œuvrer pour concilier développement du numérique avec « le respect de la vie privée et de la liberté d’expression »

Fleur Pellerin a en outre annoncé la création d’une réflexion sur « l’adaptation de la fiscalité à la nature des activités économiques en ligne », la mise en place d’un « grand quartier numérique à Paris ou en proche banlieue » et a affirmé sa volonté de « fédérer les initiatives des autres territoires dans l’objectif de mettre en réseau les différentes composantes du tissu numérique français. »

Le détail de la stratégie numérique gouvernementale sera précisé à l’occasion d’un séminaire gouvernemental dédié au numérique programmé pour février 2013.

PS : parallèlement, selon La tribune un décret concernant un conseil national du numérique (CNN)  nouvelle formule, intégrant notamment des chercheurs et des membres de la société civile,  est en cours de finalisation à Bercy.

Une réponse à to “Fleur Pellerin dévoilera la stratégie gouvernementale sur le numérique en février 2013”

  • « La ministre a réaffirmé la volonté du gouvernement d’assurer une « couverture intégrale du territoire en très haut débit » et de « permettre à tous les citoyens, quels que soient leur âge, leur parcours et leur lieu de vie, d’accéder aux possibilités offertes par les technologies numériques. » Le gouvernement entend aussi œuvrer pour concilier développement du numérique avec « le respect de la vie privée et de la liberté d’expression »

    Il conviendrait d’abord de voter une loi encadrant le déploiement de l’ensemble du système de communications sans fil, tenant en priorité compte de la préservation de la vie EN BONNE SANTE de l’ensemble des citoyens, mais aussi des animaux et des végétaux ; respectant les règles déjà édictées depuis 22 ans, régulièrement violées, concernant la compatibilité électromagnétique des équipements entre eux, limitée à 3 V/m pour les équipements utilisés et installés chez les particuliers, celles concernant l’interdiction existante d’implanter des antennes de radiotélécommunications dans le périmètre des plans d’eau, lac, réservoir, château d’eau (code des postes et télécommunications) ; celle concernant enfin l’obligation d’implanter les antennes de radiotelecommunications sur le point le plus haut dans le périmètre d’implantation et non entre contre-bas comme on le voit faire en milieu urbain (code des postes et télécommunications).
    Pour cela, l’exécutif et les parlementaires pourraient entendre la demande portée par ces deux pétitions de bon sens élémentaire :
    http://www.avaaz.org/fr/petition/Interdire_toute_installation_dantennes_relai_et_wifi_sur_les_immeubles_de_logements_sociaux/?ceENedb
    et :
    http://www.asef-asso.fr/mon-telephone/notre-lettre-ouverte/1472-lettre-ouverte-a-tous-les-senateurs-et-deputes-de-la-republique

TIC*