postheadericon L’Arcep dans le viseur du gouvernement ?

Interviewé par le magazine Challenges, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif a vivement critiqué le régulateur des télécoms accusé de « faire des choix politiques en lieu et place du politique ». Le ministre accuse l’Arcep de « s’intéresser exclusivement à la concurrence sans limite » et d’avoir « mené la concurrence du marché à un tel point qu’il s’autodétruit ». En ligne de mire l’arrivée 4eme opérateur de téléphonie mobile et ses conséquences sur l’emploi dans le secteur des télécoms.

Sans être très précis sur ses intentions  le ministre a invité trouver des « solutions audacieuses » et à « s’interroger sur le rôle de l’Arcep ».

Un dossier qui est entre les mains de sa ministre déléguée, Fleur Pellerin laquelle devra aussi composer avec la Commission européenne – qui a plus que sa part de responsabilité dans le prisme concurrentiel de la régulation des télécoms – et avec le souhait des consommateurs de bénéficier d’offres tarifaires attractives… mais qui devrait voir en toute logique le rôle des collectivités renforcé ou au moins conforté.

Les commentaires sont fermés.

TIC*