postheadericon Accessibilité web : l’échéance de mai ne sera pas respectée par un grand nombre de sites publics

Selon le décret d’application de l’article 47 de la loi du 11 février 2005, les collectivités locales ont jusqu’au 16 mai 2012 (date de publication) pour mettre leur site en conformité avec le référentiel général d’accessibilité. Même s’il n’existe pas de statistique officielle sur l’accessibilité des sites des administrations – une enquête serait en cours – il est probable qu’une grande majorité des sites publics, malgré plusieurs réalisations exemplaires, ne soient pas conformes au Référentiel général d’accessibilité des administrations (RGAA).

Parmi les raisons expliquant cette situation on évoquera d’abord le manque d’information non seulement des agents des collectivités mais aussi des professionnels du web – notamment les indépendants – qui maitrisent mal ces questions. Comme le note un rapport de l’observatoire de l’accessibilité, « nombre de personnes découvrent l’accessibilité au moment du déploiement des services ». Par ailleurs, si l’accessibilité est facile à mettre en œuvre à l’occasion d’un nouveau site (et surtout du changement de système de gestion de contenu ou CMS), elle s’avère très compliquée et coûteuse à mettre en place pour un site existant. C’est du reste pourquoi la principale piste étudiée pour accélérer le mouvement est d’inclure une clause accessibilité dans les marchés publics concernant tous les services de communication en ligne.

Il restera à faire en sorte que les nouveaux sites RGAA compatibles le restent… comme le montre cette page du label accessiweb, un certain nombre de sites locaux ont perdu leur label peu de temps après leur mise en ligne. en d’autres termes, l’accessibilité – à l’heure des sites collaboratif et multi-administrés – est un réflexe qui doit concerner l’ensemble des agents, ce qui exige un vaste effort de formation.

Les propositions de l’Observatoire interministériel de l’accessibilité

  • Faire piloter ce dossier par la nouvelle direction interministérielle des systèmes d’information et de communication (DISIC)
  • Intégrer l’accessibilité à à tous les marchés à venir
  • Susciter la mise en place d’actions de formation
  • Signaler l’accessibilité des sites par un pictogramme
  • Réécrire le RGAA pour intégrer notamment la prise en compte de tous les handicaps (le RGAA actuel inspiré du WAI est tres orienté handicap visuel)
  • Diffuser les bonnes pratiques

Les commentaires sont fermés.

TIC*