postheadericon MAJ 11/04 La modernisation du réseau cuivre victime de la crise

MAJ 11/04 – France Télécom Orange a vivement réagi aux propos du sénateur Maurey en expliquant qu’il n’était « pas question d’abandonner le programme de modernisation de la boucle cuivre qui concerne autant les zones rurales que les zones urbaines ». En 2011, 133 sites de multiplexage ont ainsi été fermés en 2011 (soit 15 000 lignes) et en 2012, 158 sites seront fermés (soit environ 16 500 lignes) précise en outre le courrier envoyé par la direction de France Télécom au sénateur Maurey.

Ces chiffres montrent certes que l’opérateur continue d’investir sur la boucle cuivre mais mettent aussi en valeur le fait que l’objectif de 86 000 lignes « démultiplexées » fin 2013 risque  fort de ne pas être atteint… Cette question n’impacte probablement qu’à la marge les grandes agglomérations mais l’épisode conduira les élus à redoubler de vigilance sur les annonces-engagements de l’opérateur concernant leur couverture à 100% FTTH dans les délais impartis.

Si le programme fibre optique de l’opérateur historique semble conforté au vu des documents financiers dévoilés par l’opérateur ces derniers mois (c’est en tout cas ce qu’assure le commissariat général aux investissements), la crise n’épargne pas Orange pour autant. Face à la dégradation de la conjoncture et aux tensions sur le marché du mobile, Orange coupe dans certains de ses investissements. Parmi ceux-ci, le  programme concernant les « multiplexeurs »*  équipements placés sur le réseau de cuivre qui empêchent certains abonnés (plutôt ruraux) de bénéficier d’un ADSL de qualité. En septembre 2010, l’opérateur avait en effet annoncé débloquer  60 millions d’euros pour neutraliser les gros multiplexeurs et améliorer ainsi  l’éligibilité au haut débit par la ligne de cuivre (+ 86 000 foyers éligibles à la clé). Selon le sénateur Hervé Maurey, qui s’est fendu d’un communiqué incendiaire, ce programme aurait été abandonné…

* Le multiplexage, utilisé dans les années 70-80 pour accélérer le déploiement du téléphone,  consiste à utiliser une même ligne de cuivre pour plusieurs clients grâce à une technique de combinaison de signaux. Les lignes concernées s’avèrent cependant incompatibles avec l’ADSL.

Les commentaires sont fermés.

TIC*