postheadericon Un rapport plaide pour un ministère de la culture 2.0

Le ministère de la culture s’est lancé dans un travail d’introspection/ prospective sur ses missions qui a abouti à une recommandation baptisé « culture et  média 2020 – un ministère nouvelle génér@tion ». Comme le laisse penser l’arobase, le document accorde une grande place au numérique qui bouleverse les pratiques culturelles et attentes du public , l’économie du secteur (droits d’auteurs, numérisation…)  mais aussi la gouvernance des politiques culturelles. Le rapport estime ainsi nécessaire de réformer en profondeur la manière de travailler du ministère avec ses partenaires, parmi lesquelles les collectivités territoriales avec qui le rapport propose  « un pacte nouveau et durable, d’égalités territoriales ».

Qualifiant le numérique de « point aveugle de la politique culturelle contemporaine » il appelle à « la fondation d’une politique culturelle du numérique durable » et à la création d’un service public numérique culturel et de communication à l’ère numérique, intégrant la dimension opendata et doté de financements durables.

Il propose de également de déconcentrer davantage l’action culturelle de l’Etat et de recentrer une partie des services du ministère sur l’innovation (recherche, politiques des publics, territoriales, du numérique…) et de créer une plate-forme d’innovation, d’analyses et de projets expérimentaux, ouverte à l’ensemble des acteurs publics et privés des politiques culturelles aux échelons international, national, territorial.

En matière d’équipements, le rapport souligne la nécessité d’une « réflexion de moyen terme sur leurs missions, les complémentarités et substituabilités entre offre numérique et offre physique, les rapports aux publics, et ceci, en particulier pour les bibliothèques et les médiathèques« .

Les commentaires sont fermés.

TIC*