postheadericon Antennes relais : l’AMGVF rappelle ses exigences

A la suite de la polémique sur la réalité de la couverture et du respect des obligations du quatrième opérateur, Free Mobile a publié un communiqué la semaine dernière faisant état de la priorité qu’il entendait mettre sur le déploiement des antennes relais dans les zones de forte densité. L’AMGVF a réagi à cette annonce en demandant que ce déploiement se fasse dans le respect des principes posés par le rapport de François Brottes dans le cadre du Grenelle des ondes. Et notamment :

  • la nécessité de réunions publiques de concertation présidées par « un représentant de l’État seul à même de rassurer les populations sur l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé »,
  • l’inclusion systématique dans les dossiers d’implantation des opérateurs déposés en mairie « d’une simulation de l’exposition aux ondes électromagnétiques induites par l’installation de la nouvelle antenne »,
  • le lancement d’une « réflexion sur les moyens d’imposer davantage de mutualisation aux opérateurs de téléphonie mobile, les capacités d’accueil des grandes agglomérations étant limitées ».

Un sujet sur lequel l’AMGVF entend revenir dans le cadre de la journée « les antennes dans la ville » co-organisée avec la ville de Valence, le 4 avril prochain à Valence.

Les commentaires sont fermés.

TIC*