postheadericon Ecocentre, tiers lieu… passer du concept au déploiement

Le Cluster Green and Connected Cities, qui associe des entreprises, des institutions et des collectivités (une dizaine de grandes villes) a présenté à diverses collectivités et associations d’élus l’état de ses réflexions sur la création de « tiers lieux ». Tiers lieux, éco-centres, hub serviciel, télécentres… l’appellation varie mais l’objectif premier est sensiblement le même : permettre à des gens -des indépendants, mais aussi TPE, des salariés – de (télé)travailler dans un espace proche de leur domicile, adapté et accueillant.

Les travaux du cluster ont cependant permis de cerner des besoins assez différents qui demandent une réponse adaptée :
- Espaces de coworking pour indépendants ou consultant favorisant le travail coopératif
- Espaces pour les travailleurs nomades de passage en déplacement
- Espaces se rapprochant des EPN pour des activités sociaux culturelles
- Espaces d’innovation (Fab’ et living labs)
- Espaces de télétravail pour les salariés
- Espaces destinés aux TPE et auto-entrepreneurs.

Dans le but de favoriser la création de tiers lieux, le cluster a élaboré un guide et une analyse comparative des expériences étrangère, ceux-ci seront bientôt mis en ligne et mis à disposition de tous sous licence CC. Des documents qui s’attachent notamment à apporter des réponses sur :
- Le modèle économique et le montage financier
- L’offre de services en fonction des différentes cibles
- Les argumentaires pour convaincre notamment les entreprises (où les collectivités !) à utiliser les équipements
- La mise en réseaux des acteurs des télécentres
- Les aspects RH (droit du travail, management du changement…)

Ces travaux débouchent aujourd’hui sur des réalisations concrètes dans les territoires. Rennes a par exemple créé une « cantine numérique* » un lieu d’échanges dédié au numérique couplé à un espace de co-working. Strasbourg s’apprête ainsi a poser la première pierre de son « écocentre 2.0 Malraux », qui associera un lieu dédié aux arts numériques à un espace accueillant indépendants, PME, associations, start-up, créatifs…

Si la dynamique est là – notamment sur les espaces de co-working dédiés aux indépendants – il reste à créer un élan sur le télétravail des salariés. La Caisse des dépôts réfléchit au lancement d’un appel à projets – ciblé sur l’Ile de France dans un premier temps – où les collectivités apporteraient le foncier, la Caisse aidant des entreprises à mettre en œuvre le projet d’éco-centre et favorisant la mise en réseau.

* il existe également des cantines à Lyon, Nantes, Toulouse, Toulon, Paris

5 réponses à to “Ecocentre, tiers lieu… passer du concept au déploiement”

  • Il est regrettable que cet intéressant article n’apporte pas d’éclaircissement sur ce qui peut relever de l’action publique et ce qui relève de l’économie de marché. Vous ne citez que des projets où le financement public intervient tant dans l’investissement que dans le fonctionnement. Les Cantines auxquels vous faites référence fonctionnent sur ce principe d’un soutien financier public.
    Il existe une offre de service complètement privée qui correspond des cas d’usage que vous mentionnez. Ce sont les centres d’affaire. Il existe aussi des espaces de co-working totalement privés. Ne pourriez-vous approfondir cette analyse pour indiquer les risques de distorsion de concurrence que pourraient entrainer un financement public permanent ? Les services privés ont trouvé à se positionner par rapport à des services publics comme les pépinières, incubateurs ou hôtels d’entreprise car les règles d’aide en montant et durée sont précises.

  • Brichet laurent:

    Bonjour,

    Je suis intéressé par les télécentres de travail. Avez-vous un guide afin de les trouver lorsque nous sommes sur la route …?

    Par avance merci.

    Laurent Brichet

  • C’est juste / ce n’est pas volontaire. Lors de la journée à laquelle j’ai participé, aucun projet privé n’a été cité… si ce n’est la difficulté pour ceux-ci à trouver une rentabilité (d’où le souhait de la Caisse d’apporter son soutien). Mais dans cette discussion, il me parait falloir faire une distinction : pour le coworking, il y a une offre privée pléthorique, pour les salariés (travail à côté de chez soi dans un tiers lieu) en revanche, je n’ai jamais entendu parler d’expérience significative et c’est ce type de projet que la Caisse veut faire émerger.

  • le sujet est assez émergeant et il me semble qu’il n’y a pas une offre énorme pour le moment pour faire un guide. Pour le moment, il s’agit d’en créer…

  • Eddie Javelle:

    Un guide des espaces de travail utilisable sur la route ?

    À ma connaissance il y a le moteur de recherche de Neonomade :
    http://www.neo-nomade.com/

    et l’application pour Smartphone : http://www.neo-nomade.com/?l-application-neo-nomade

TIC*