postheadericon Pour la CRE, Linky peut être généralisé

Le 18 juillet, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a approuvé la généralisation du compteur électrique intelligent « Linky ». Se fondant sur un bilan des expérimentations opérées dans 250 000 foyers, la Commission estime que Linky contribuera à « garantir la stabilité des réseaux électriques » en favorisant une gestion souple des différentes sources d’énergie (smart grids), « bénéficiera aux consommateurs » via les services de suivi de consommation en temps réel et sera « globalement neutre du point de vue financier », ERDF étant censé absorber les 4milliards d’euros investis dans les économies générées. Trois points mis en avant dès l’origine du projet mais sur lesquels de nombreuses voix – associations de consommateurs, FNCCR…- ont émis des doutes sérieux, d’aucuns soulignant le lobbying des industriels sur ce sujet (la CRE met du reste en avant l’excellence française dans le domaine des smart grid).

La CRE fait cependant plusieurs recommandations pour faciliter le déploiement de Linky dont :

  • L’accès gratuit du consommateur à ses données de consommation et à sa courbe de charge (il a été question de rendre les services payants)
  • L’amélioration de la formation des poseurs de compteurs pour éviter les dysfonctionnements ponctuels constatés lors des expérimentations,
  • La mise en place d’une « communication ciblée » sur l’utilisation du compteur Linky établie en partenariat avec les autorités concédantes, les collectivités locales, les fournisseurs et les associations de consommateurs.

La communication suffira-t-elle à calmer les esprits ? Réponse après la trêve estivale.

Les commentaires sont fermés.

TIC*