postheadericon Le compteur intelligent généralisé cet été

Le ministre de l’Industrie, Eric Besson,  a installé récemment le comité chargé de suivre les expérimentations concernant le compteur communicant dénommé Linky. Ce nouveau type de compteur, imposé par une directive européenne, doit permettre de favoriser la concurrence et les économies d’énergie en autorisant notamment le suivi de consommation et le relevé à distance. Les premiers tests ont cependant suscité une levée de bouclier en fin d’année dernière de la part des défenseurs des libertés individuelles (il a été surnommé le compteur mouchard), des collectivités territoriales (voir les positions de la FNCCR) et des associations de consommateurs (ce compteur serait payant pour l’abonné). Ce comité réunit justement toutes les parties prenantes et doit faire le bilan des 300000 compteurs Linky installés ces derniers mois en Indre-et-Loire et à Lyon. S’il apparait difficile de revenir en arrière – on est dans le cadre d’obligations européenne et 80% des réseaux de distribution doivent utiliser des compteurs intelligents d’ici 2020– ce comité devraient faire des propositions pour améliorer la protection des données personnelles et le partage de la facture. Le ministre a annoncé que le feu vert de Bercy pourrait être donné cet été pour le lancement de l’appel d’offre, enclenchant ainsi le remplacement des 35 millions de compteurs existants.

Les commentaires sont fermés.

TIC*