postheadericon Etat lab : une stratégie nationale pour l’Open data ?

Séverin Naudet a été chargé par le Premier ministre de piloter la mission « Etat Lab », créée par un décret en date du 21 février dernier et préconisée par le rapport Riester (proposition 22) voici un an. L’objectif fixé à la mission est de créer un «portail interministériel unique » rassemblant et mettant à disposition « librement » l’ensemble des informations publiques de l’État, de ses établissements publics administratifs et, « si elles le souhaitent », des collectivités territoriales et des personnes de droit public ou de droit privé chargées d’une mission de service public. Il faut espérer que cette mission ne se réduira pas à la réalisation d’un simple inventaire en ligne des sites et ressources existantes. Car comme le montre l’abondante littérature en ligne sur l’opendata, l’ouverture des données publiques est aussi affaire de méthode, de normes (notamment sur les fameuses métadatas destinées à qualifier les données), de préalables juridiques et « d’évangélisation ».

On rappellera à cet égard que le « Géocatalogue« , lancé en 2007 et censé être le portail (déjà) des données géographiques publiques, est resté une coquille (presque) vide faute d’un accompagnement et d’une stratégie de communication autour du projet, notamment en direction des collectivités territoriales.

Une réponse à to “Etat lab : une stratégie nationale pour l’Open data ?”

TIC*