postheadericon Triple play, mobile : l’abonnement social relancé

Prévu par la loi de modernisation de l’économie de 2008, l’abonnement social pour la téléphonie mobile et internet tarde à devenir une réalité. Frédéric Lefebvre, secrétaire d’État à la Consommation a relancé le dossier en conviant les opérateurs à une table ronde le 27 janvier sur ce sujet. Eric Besson, ministre de l’Industrie, a de son coté évoqué une offre mobile à 10 euros TTC par mois (une demi heure de communications et 30 à 40 SMS) et d’internet triple play à 20 euros par mois. Le ministre a aussi annoncé obtenir l’aval de Bruxelles dès cette semaine en vue d’une mise en place des offres au cours des mois suivants.

Cette relance intervient alors que ces offres existent mais de façon partielle et sans grande publicité de la part des opérateurs. Ainsi pour la téléphonie fixe s’il existe une offre à 6,49 euros elle ne comptait 327 000 abonnés, (à comparer aux 1,777 million de foyers bénéficiaires du RSA). Pour le mobile Orange et SFR proposent des forfaits bloqués sans engagement aux bénéficiaires d’allocations (RSA, AAH, ASS…) mais avec des succès très modestes (4 500 abonnés  Orange). Enfin en matière de haut débit des offres sociales existent localement à Angers, Dunkerque, Brest, Melun… Il s’agit le plus souvent d’offres destinées aux habitants de grands ensembles négociées par le bailleur social et/ ou la collectivité avec l’opérateur d’immeuble (Numéricâble le plus souvent). Elles sont cependant le plus généralement double play (internet  « moyen débit » + chaines TV de la TNT).

Lancées au moment où les abonnements augmentent du fait du passage de la TVA à 19,6% et avant l’arrivée de Free sur le marché du mobile, les négociations s’annoncent difficiles… car la vraie question c’est « qui paie » et en cette période de taxation tous azimut, il n’est pas certain que l’accueil des opérateurs soit très positif. c’est un euphémisme.

Les commentaires sont fermés.

TIC*