postheadericon Sécurité et mobilité : le Cigref met en garde sur les risques liés aux smartphones

Au début des années 2000, les responsables de la sécurité des systèmes d’information des grandes organisations ont eu fort à faire avec la préférence exprimée par de nombreux cadres pour des ordinateurs portables. Car avec la mobilité – des cadres ou des élus pour les collectivités – sont apparus de nouveaux risques :

  • Risque de vol ou de pertes de données sensibles,
  • Risque d’intrusion dans le système d’information de la collectivité via l’intranet,
  • Problème de maintenance du parc nomade.

Selon le Cigref, qui vient de publier une petite étude sur ce sujet, ces risques existent toujours, en particulier dans les organisations de petite dimension. Mais le marché a désormais des solutions à proposer : cryptage de tout ou partie des données des portables, utilisation de clefs USB pour verrouiller l’ordinateur, utilisations de réseaux privés virtuels… Selon le Cigref, le danger provient désormais des Smartphones dont les systèmes d’exploitation sont le plus souvent propriétaires (iphone, blackberry, windows mobile…) et dépendant de fabricants américains. Le document appelle de ses vœux la structuration d’une offre française en matière de sécurité mobile. On peut penser que le développement des systèmes d’exploitations mobiles ouverts (Symbian et surtout Android) devrait faciliter cette émergence.

Les commentaires sont fermés.

TIC*